Knitting counter : enfin terminé !

J’ai enfin terminé mon projet de compte-tours pour tricot (ou knitting counter, en version internationale). Ce projet, c’est un truc qui traine depuis longtemps ! Je l’avais commencé en juillet ou août 2012, à l’époque où j’étais encore chez Saunier Duval. Je cherchais un projet pour m’occuper, alliant électronique et code, et je voyais ma copine passer son temps à compter les rangs de ses tricots. L’idée était trouvée. En octobre 2012, j’avais terminé la conception et le routage de la carte, mais j’étais allé 6 semaines en vacances à la Réunion et en rentrant, j’avais commencé à travailler chez IS2T. Le projet était alors parti au placard. Je l’avais ressorti en septembre 2013, j’avais refait une bonne partie du routage, j’avais fait tirer la carte et je vous avais présenté ma première carte électronique 🙂 Peu après, j’avais terminé le logiciel et je l’ai publié début 2014 sur github (oui, je ne vous en ai pas parlé…). Restait à faire le boîtier. J’avais même la boite. Mais le projet est à nouveau parti au placard alors que j’entrais en période « déménagement »… J’ai récemment ressorti le machin et voilà, c’est fini !

kc - overview

Il y a fallu jouer de la perceuse (pas la mienne) pour faire les trous, de la Dremel (pas la mienne non plus…) pour enlever les bavures de la perceuse et découper la fenêtre pour laisser apparaitre les afficheurs 7 segments, du fer à souder pour assembler les morceaux, et découper du carton pour sur-élever le tout car les « pieds » pour la carte étaient un peu courts.

kc - inside

kc - zoom

Tant que ça reste sur PC (code et schematics), c’est facile car on fait (presque) ce qu’on veut. Dés que ça devient réel, c’est tout de suite un peu moins simple. Il faut trouver un boitier (vintage, n’est-ce pas ?) pour pouvoir router une carte adaptée. Il faut ensuite du matériel que je n’ai pas pour le « modeler » (un grand merci aux propriétaires de la perceuse et de la Dremel d’ailleurs !). Et enfin il faut régler quelques détails a priori insolubles tant qu’on ne les a pas résolu une première fois, comme trouver les pieds qui sur-élevent la carte. Ca me rappelle une pédale de distorsion pour guitare faite quand j’étais à l’INSA en suivant un tutoriel trouvé sur Internet. La pédale marchait très bien mais elle n’a jamais eu droit à un boitier…

Ce knitting counter a eu plus de chance ! Je suis bien content de l’avoir terminé, de mettre amuser et d’avoir appris en le créant, et d’avoir enfin livré le client final (la femme que j’aime !) qui l’attendait depuis trop longtemps : Mon compte-rangs ! par Lisallu.

Publicités

2 Réponses

  1. nimch

    je connaissais le mètre ruban mais pas le mettre amuser !! 😉
    Sinon très sympa vot’ blog.

    J'aime

    20 janvier 2015 à 3:11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s