Passage à OS X Mavericks

La dernière version (10.9) de Mac OS X (il parait d’ailleurs qu’on ne dit plus Mac devant OS X) s’appelle Mavericks et est disponible depuis Octobre 2013. Il ne tire pas son nom d’un félin mais d’un spot de surf et possède plein de nouveautés et blablabla que je laisse Ars Technica vous décrire en détails sur 24 pages ^^. Non, le truc vraiment intéressant, c’est qu’il est gratuit : 0€ sur l’App Store. C’est ça qui m’avait décidé à quitter Lion (10.7). J’ai juste un peu trainé car je ne voulais pas simplement faire une mise à niveau de l’OS mais aussi en profiter pour formater et repartir sur une base saine. Il faut dire que mon disque dur est quasiment plein et que j’ai passé les dernières semaines à récupérer quelques Go par-ci par-là. Le déclic pour faire le changement a été un patch de Diablo 3 qui me mettait une pop-up au démarrage pour me dire que Lion ne serait bientôt plus supporté…

Si vous souhaitez faire une simple mise à niveau de l’OS sans changer tout le reste, c’est simple : vous allez sur l’App Store, vous téléchargez Mavericks et il y aura une nouvelle application disponible dans Launchpad pour l’installer.

Si en revanche vous souhaitez faire une « fresh install« , c’est-à-dire effacer le contenu de votre disque dur pour ensuite installer Mavericks, c’est un poil plus compliqué. La première étape est la même, il faut le télécharger sur l’App Store mais ne pas l’installer. Il faut ensuite créer une clé USB d’installation sur laquelle on va booter pour formater le disque dur puis installer l’OS. Il existe de nombreux tutoriels sur internet, celui de Ars Technica est très bien. Je ne me suis pas embêté et j’ai choisi the easy way et j’ai utilisé DiskMaker X. L’installation de DiskMaker X est simple comme la plupart des applications sous Mac, en faisant glisser l’icône dans le dossier Applications. Une fois installée, il suffit de la lancer pour obtenir cet écran :

diskmaker-choose

Comme un grand, il trouve automatiquement le Mavericks qui vient d’être téléchargé. On choisit ensuite sa clé USB, il demande les droits d’administrateur, il mouline et quand il a fini :

DiskMaker - done

On peut regarder et voir que la clé est dorénavant capable de faire une installation de Mavericks :

DiskMaker - After

On redémarre ensuite son Mac en laissant la touche Option (Alt) enfoncée. Un utilitaire intuitif vous permet de choisir ce que vous voulez faire. Avant d’installer l’OS, pensez à aller dans l’utilitaire de disque pour en effacer le contenu du disque dur… L’installation se fait ensuite en 2 temps. La première commence avec un décompte de 5 minutes mais qui dure bien plus. En effet, il est resté bloqué facilement 15 minutes avec le message « une seconde restante » et une rapide recherche sur le net montre que je ne suis pas le seul à qui cela est arrivé. Soyez patients et attendez. Une fois cela terminé, il redémarre et… installe encore des trucs. Bon, là, je l’ai laissé tourner et je suis revenu quand c’était terminé.

Je n’ai pas de premières impressions à donner sur Mavericks. Les onglets du Finder sont pratiques. Et sinon, je ne m’en suis pas assez servi pour voir une différence fondamentale. Et Diablo 3 me télécharge 25 Go…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s