Protéger l’accès à un OpenDocument avec un mot de passe

J’ai récemment eu besoin de protéger par mot de passe un document pour une déclaration à la CNIL. Mon document était fait avec Calc de LibreOffice. La suite LibreOffice offre bien sûr la possibilité de protéger son document avec un mot de passe. Les options pour la protection par mot de passe se choisissent lors de l’enregistrement du fichier en cochant la case qui va bien.

OO 1 enregistrement

S’ouvre alors une seconde fenêtre permettant de choisir le mot de passe qui permettra l’ouverture du fichier. En cliquant sur Plus d’options, on voit qu’il est aussi possible que le fichier s’ouvre en lecture seule et qu’un mot de passe soit demandé si l’utilisateur souhaite modifier le document.

OO 2 options

Si je ne choisis de ne mettre qu’un mot de passe d’ouverture, il m’est demandé quand je double-clique sur mon fichier. Je peux ensuite modifier tranquillement mon document.

OO 3 ouverture protegee

Je peux aussi choisir de cocher la case Ouvrir le fichier en lecture seule et de mettre un mot de passe qui ne me sera demander que pour éditer le document. L’ouverture du document se fait sans mot de passe si seule cette option a été cochée. Pour pouvoir modifier le document, il faut cliquer sur l’icône (discrète) Éditer le fichier, celle avec un crayon et une feuille. Elle se trouve juste au dessus de la rond rouge de fermeture de la fenêtre dans la capture d’écran suivante.

OO 4 edition

On peut enfin combiner les deux options : un mot de passe sera demandé pour ouvrir le fichier en lecture seule, un autre pour pouvoir ensuite modifier le document. Si vous souhaitez modifier les mots de passe et le mode d’accès, il faut faire « Enregistrer sous » et décocher la case pour de plus demander de mot de passe ou la cocher et choisir les nouvelles options désirées. Vous écrasez alors l’ancien fichier avec le nouveau. Si le fichier est encore en lecture seule, vous ne pourrez pas écraser l’ancien fichier, normal ! Il faut d’abord le déverrouiller. En revanche, rien n’empêcher de créer un nouveau fichier et d’écraser le fichier protégé ! C’est logique car la protection n’est pas faite au niveau du système de fichiers. Elle est faite à l’intérieur de LibreOffice.

Même si la CNIL ne demande pas un cryptage 1024 bits avec sécurité de la mort qui tue, je me suis quand même posé la question de la force de cette protection et de ces mots de passe. Je me la suis notamment posé car il parait que les mots de passe qu’on peut ajouter aux fichiers Excel ne sont pas franchement costauds. J’ai trouvé la réponse sur les forums d’OpenOffice. Le cryptage est donc considéré comme fort.

N’oubliez juste pas vos mots de passes ! Je ferais d’ailleurs un jour un post à ce sujet.

Publicités

Une Réponse

  1. Pingback: Retenir ses mots de passe | Pierre Gradot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s