Raspberry PI released !

Les premières cartes Raspberry PI sont disponibles ! Pour être honnête et exact, elles ont été disponibles un très court instant le 29 Février puisque les 10 000 unités ont été écoulées en moins d’une heure. La fondation conceptrice de la carte avait passé un accord avec Farnell et Radiospare qui disposaient chacun de 5000 unités. L’afflux a été tel que les sites des revendeurs ont été complètement saturés et n’étaient plus accessibles ; le site de la fondation Raspberry PI est passé temporairement à une version statique pour ne pas subir le même sort. Le succès est donc total et on (j’) attend(s) le prochain lot de cartes pour en acheter une !

Beaucoup doivent se poser la question : Qu’est ce que Raspberry PI ?

Pour la faire courte, c’est un ordinateur low-cost et low-size : 35$ et de la taille d’une carte de crédit.

J’ai découvert le projet Raspberry PI il y a quelques semaines, j’ai bien aimé le concept, j’ai bien aimé le prix et je compte bien en obtenir une. Les concepteurs de la carte sont partis d’un constat simple : les jeunes de nos jours ne savent plus programmer et bidouiller. Ils ont donc décidé de créer une fondation, la Raspberry Pi Foundation, dont l’objectif est de proposer un ordinateur pour une somme dérisoire et donc accessible au plus grand nombre. Elle fournira aussi des ressources éducatives pour s’initier notamment à la programmation.

On retrouve le principe de plaquettes embarquant presque tout ce qu’il faut pour construire un petit PC pour une somme très raisonnable, avec des performances plus ou moins modestes. La Raspberry PI n’est de loin pas la première sur ce marché : on pourra citer la très célèbre BeagleBoard ou la moins connue mais encore plus puissante PandaBoard. La nouvelle venue est une carte beaucoup moins puissante mais aussi beaucoup moins chère et l’aspect prix m’a particulièrement intéressé. Pendant mon intercontrat (qui s’est achevé ce mardi avec le début de ma mission chez Saunier Duval), je me suis formé à Linux embarqué et je souhaite construire un système « réel », ce qui est quand même plus formateur et intéressant que de tester sa distribution dans l’émulateur Qemu. Je suis bien tenté par une PandaBoard, je l’avoue… mais elle coûte quand même 150€. Ca calme un peu quand on souhaite juste construire une distribution minimaliste de Linux… Une Raspberry PI coûte 5 fois moins cher et devrait tout aussi bien faire l’affaire.

Le schéma suivant résume la carte :

Raspberry PI : modèle B

J’ai une souris USB, j’ai une télévision avec un câble HDMI, une carte SD, une alimentation 9V, il ne me reste plus qu’à acheter un clavier USB……… et une Raspberry PI ^^

http://www.raspberrypi.org/

RPi Logo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s