Problème d’utilisateur lors du montage d’une ISO

Iso-iconIl y a quelques jours, j’ai téléchargé l’ISO du disque d’installation de la dernière version 5.1 d’ELDK (Linux cross-compilation inside) pour remplacer la version 4.2 que j’avais. Je ne suis pas un expert du montage en ligne de commandes des images ISO mais je n’avais eu aucun problème avec celle de la version 4.2. Il n’en a pas été de même avec la version 5.1…

J’ai naïvement réutilisé la commande utilisée pour la version 4.2 :

$> sudo mount -o loop eldk-5.1-armv5te.iso cdrom1/
[sudo] password for pierre:
mount: warning: cdrom1/ seems to be mounted read-only.

Le message indiquant une lecture seule était logique puisqu’il s’agissait de l’image d’un CD-ROM. En revanche, ce qui était moins normal et surtout moins pratique, c’était de constater que le propriétaire (et le groupe) du dossier cdrom1/ n’était plus pierre mais 1002. Je ne pouvais plus accéder au dossier et donc impossible d’installer mon compilateur !

La solution est d’utiliser deux options de la commande mount sorties de derrière les fagots par mon ami Albin. Elles servent à indiquer le nom d’utilisateur et le nom de groupe au montage.

$> sudo mount -o loop -o uid=pierre -o gid=pierre eldk-5.1-armv5te.iso cdrom/
[sudo] password for pierre:
mount: warning: cdrom/ seems to be mounted read-only.
> ls -l
total 1725016
drwx------ 3 pierre pierre       2048 2011-12-13 11:09 cdrom
drwx------ 3   1002   1002       2048 2011-12-13 11:09 cdrom1
-rw-rw-r-- 1 pierre pierre 1766406144 2012-02-10 17:55 eldk-5.1-armv5te.iso

On constatera l’agréable différence entre les dossiers cdrom et cdrom1.

L’explication viendrait du fait que, lors de la création d’une ISO, les droits et l’UID sont conservés. C’est en fait le numéro associé à l’UID et non le nom correspondant qui est conservé. Si le numéro  utilisé sur le poste de création correspond à un utilisateur sur le poste de montage, alors cet utilisateur devient propriétaire de l’image montée. Si mon numéro avait été 1002, alors j’aurais été propriétaire de l’image montée. Pas de chance, l’utilisateur pierre correspond au numéro 1000… Le numéro 1002 n’est pas présent dans mon fichier /etc/passwd, ce qui explique qu’il reste au format numérique car aucune correspondance ne peut être faite avec un nom d’utilisateur. Pour pousser la vérification, j’ai créé deux utilisateurs supplémentaires de numéros 1001 et 1002 (de noms respectivement test1 et test2) et – ô magie !, un ls -l indique que le dossier cdrom1/ est désormais la propriété de test2 qui y accède sans soucis !

Publicités

2 Réponses

  1. Manu

    La prochaine fois t’iras lire le ‘man’ Pierre. 😀

    J'aime

    27 mars 2012 à 1:06

    • Une fois que tu sais que c’est ici et que tu cherches la ligne qui t’intéresse, en sachant que le soucis existe, c’est bien plus simple que quand tu ne sais rien 😀

      J'aime

      29 mars 2012 à 4:20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s